Accueil > Les news / information des supermarchés / cybermarchés en ligne - supermarche-ligne.fr

Comparatif Supermarchés
Zone membre
Promotions par Parrainage

parrainage
Réduc 25€ / livraison gratuite en vous faisant parrainer !

Rejoignez-nous !
Sondage supermarché
Les livreurs les plus sérieux - chez qui ?

Résultats | Archives
Accès à tous les sondages
Bon plan promo

Parmi houra.fr, Ooshop, Auchan direct, Monoprix, Expressmarché, Coursengo, Simplymarket, Picard, E-leclerc.

Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | »

les brèves

Leclerc teste le drive sur autoroute

Ajouté le 22/04/2014 - Auteur : jazz


Leclerc a inauguré un drive sur sa station d'autoroute de l'Esterel (A8). L'emplacement permet de cibler aussi bien les flux de vacances que des trajets quotidiens. En 2010, Provencia (Carrefour) avait déjà testé l'idée.

Destiné aux automobilistes locaux et aux touristes, ce nouveau point de retrait autoroutier propose 8.000 références de produits alimentaires et de grande consommation.

Champion des drives en France, suivi par Auchan, Leclerc continue son déploiement de drives mais cette fois-ci, avec cette version originale.

Le drive Leclerc de l'Esterel a été inauguré le 8 avril, ce nouveau dispositif est situé sur l'aire d'autoroute de l'Esterel située sur l'A8, entre Fréjus et Cannes, dans le sens Aix-en-Provence – Nice, à côté d'une station-service et d'une boutique gérée par Leclerc.

N’oublions pas que Leclerc opère dix stations-services d'autoroute par le biais de sous-concessions accordées à la Siplec, sa filiale qui gère les achats de carburant (essence et diesel) pour les stations des supers et hypermarchés.

Ce parc de stations Leclerc sur autoroute pourra offrir de nouvelles opportunités de création de drives sur des voies de flux.



Le but recherché de Leclerc et d’Escota, la filiale de Vinci qui gère cette autoroute, c’est de pouvoir proposer les 8.000 références disponibles (produits alimentaires et de grande consommation, y compris des produits frais et des surgelés), avec des prix similaires à ceux de l'hypermarché Leclerc de Saint-Raphaël dont le drive est un satellite.

Le point de retrait est fermé les dimanches et jours fériés, comme la station-service et la boutique attenantes, pour tenir ce niveau de prix.

Si ce premier test s'avère positive, Leclerc envisage d’en ouvrir d'autres dans ses concessions autoroutières, au sud de Toulouse ou entre Strasbourg et Mulhouse, par exemple.

Dans tous ces cas, ce sont les automobilistes locaux, qui sont visés puisqu’ils empruntent ces trajets quotidiennement pour aller de leur domicile à leur travail et les touristes en période de grands afflux.

En 2010, Provencia (filiale à 50% de Carrefour) avait déjà lancé le premier concept de point de retrait sur une aire d'autoroute, sur l'A41 entre Genève et Annecy, qui a malheureusement fermé fin février 2014 après huit ans de fonctionnement.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Drive : Chiffres du marché en France

Ajouté le 18/04/2014 - Auteur : jazz


Une récente étude de Xerfi confirme que les enseignes de distribution poursuivent le déploiement de leur réseau de drives.

En effet, les chiffres montrent que le parc total installé a progressé de 40% en 2013 et devrait atteindre 2 721 drives fin 2014.

Une nouvelle manière de faire ses courses qui répond aux attentes des consommateurs en termes de proximité et de rapidité.

Mais ce n’est pas tout, ces distributeurs dans l’air du temps font également progresser la gamme d’articles disponible, qui en une année est passée de 10 134 à 10 346 références en moyenne. Ainsi, la fréquence d'achat augmente, tout comme le panier moyen.

Par ailleurs l’étude de Xerfi révèle que ce nouveau mode d'achat, n’intéresse pas toutes les catégories de population dans les mêmes proportions.

En effet, ce nouveau concept séduit essentiellement les jeunes couples et les familles avec enfants mineurs, soit 28,2%, ce qui représente 2,5 fois plus que la moyenne des consommateurs (11,1%).



Les personnes d'âge moyen ou seniors sont sans doute moins sensibles à ce nouveau concept, puisque pour cette catégorie, le taux de pénétration du drive varie entre 4,4% et 7,4%.

Les formats « drive» sont variés pour chaque enseigne. Certaines accolent leurs drives, à l’hypermarché existant et d’autres créent des drives isolés.

C’est le cas de Leclerc, qui apparaît comme le champion des drives "solo", puisque son réseau en comptait 176 à la fin 2013.

L’avantage de ces drives "solo", est la rapidité de préparation des commandes. Ils ne sont pour le moment pas considérés comme des surfaces de vente, ils peuvent en plus être ouverts sans autorisation et sont exonérés des taxes des commerces classiques.

Ce moyen a permis à certaines enseignes de s'infiltrer dans des zones déjà saturées par les grandes surfaces de leurs concurrents où elles n'auraient pas pu ouvrir leurs propres hypermarchés.

Un paysage commercial, en pleine mutation, de quoi bouleverser considérablement les flux de trafic automobile et l'urbanisme de ces zones.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Carrefour lance l’hypermarché connecté

Ajouté le 15/04/2014 - Auteur : jazz


Carrefour a lancé son premier hypermarché en France à Sainte-Geneviève des Bois (Essonne) en 1963.

Un demi-siècle plus tard, à l’ère du tout numérique, l'enseigne lance « l'hypermarché connecté ».

Ce nouveau « Carrefour » a ouvert ses portes le mercredi 9 avril, dans le centre commercial Qwartz de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

Basé sur les suggestions de ses clients (enquêtes), ce Carrefour est porté sur le numérique avec des éclairages à LED, du carrelage orangé, de larges allées et des portes aux frigos.

Mais la principale innovation est la géolocalisation des 55 000 produits équipés d'étiquettes électroniques avec puce NFC (Near Field Communication). Aucun code à scanner mais un signal à capter.

Une application développée par Carrefour, baptisée « C-où » (disponible sur Android et iOS), qui permet de retrouver un produit rapidement dans les quelques 11 300 mètres carrés d'étalages.



L’application donne même l’itinéraire complet pour une liste de courses préalablement choisie par le client de son smartphone. Une vraie économie de temps !

Le concurrent Casino utilise déjà le scannage des étiquettes depuis 2012, dans son magasin de la rue des Belles Feuilles, dans le 16e arrondissement de Paris, et l'hypermarché Leclerc de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Le scanne sert aussi à connaître les caractéristiques d’un produit, trouver les promotions ou encore lister les ingrédients d'une recette.

Le client pourra aussi « Liker » un produit de son mobile, son avis sera pris en compte.

Au rayon habillement, le client aura la possibilité de se prendre en photo avec un nouveau vêtement grâce au « Mobile mirror » et l'envoyer instantanément sur Facebook, Twitter ou par e-mail, pour demander l’avis à ses amis.

Pour finir, une trentaine de petites batteries externes à connecter sur les mobiles, pour un transfert d'énergie, son à disposition des clients, annoncées par un panneau « Faites vos courses en rechargeant votre mobile », au niveau de l'entrée des fruits et légumes.

Bien qu'il soit le premier hypermarché connecté du groupe Carrefour, le magasin n'est pas encore équipé d'un « Drive ». Un service de commandes par internet est à l’étude affirme le directeur.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Monoprix, pense au bitcoin pour la fin de l’année

Ajouté le 11/04/2014 - Auteur : jazz


Patrick Oualid, le directeur du e-commerce de Monoprix a annoncé mercredi 9 avril, qu'il serait prêt à accepter les paiements en bitcoins d'ici à la fin de l'année.

Lancé en 2009, le bitcoin est une monnaie virtuelle échangée via réseau peer-to-peer (d’ordinateur à ordinateur), qui n'est pour le moment utilisée en France que par quelques sites Internet de petites tailles.

Monoprix pourrait donc devenir la première grande enseigne à l'adopter dans l'Hexagone.

C’est outil est révolutionnaire pour les transactions financières, il pourrait concurrencer des entreprises financières comme Western Union.

Mais pour l’instant, personne ne peut prédire le futur du bitcoin. Plusieurs gouvernements ont émis des mises en garde, contre cette monnaie virtuelle.

On ne sait pas si elle sera soumise au standard monétaire actuel, surtout que la masse monétaire bitcoin est de 21 millions. Ses mouvements sont irréguliers, une semaine, le bitcoin vaut 200 dollars, l’autre 1000, puis elle redescend à nouveau sous la barre des 100 dollars !



Donc, il est difficile de savoir combien il y a dans son disque dur (porte- monnaie virtuel) avant de faire un achat sur le net.

Bitcoin, est une monnaie qui fait encore peur, surtout en France, soumise à aucune gouvernance elle est vue comme une monnaie souterraine, privilégiée par d'obscurs dealers sur internet.

En clair, le contrat de confiance ne peut venir de Monoprix tant que le marché sera embryonnaire. De plus, l’application du bitcoin pour les produits de grande consommation est encore peu tangible.

L’annonce du directeur e-commerce de Monoprix fait penser à celle, six mois auparavant, du patron de l’enseigne de commerce en ligne, d’Amazon qui dévoilait son projet "Prime Air" visant à livrer nos prochains achats sur la plateforme en ligne via des drones.



Peut-être, juste un fabuleux coup de pub pour le site de Monoprix ?

Ceci dit, l’annonce du distributeur est une bonne chose puisqu’elle démontre une volonté d’innover et surtout, l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché.

Le positionnement du directeur de Monoprix n’engage à rien, il pourra toujours dire plus tard, que le terrain n’était pas propice au projet à la fin de l’année, comme prévu, mais qu’il étudie encore, comme Amazon avec ses drones d’ailleurs !

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Plage horaire des achats en ligne

Ajouté le 08/04/2014 - Auteur : jazz


TradeDoubler (développeur marketing) a mené une étude dans 9 pays européens, dont la France, concernant les habitudes des français pour leurs achats en ligne.

Le résultat montre que 51% d’internautes possesseurs de tablette et de smartphone qui font des achats sur le net, le font en soirée entre 17h et minuit.

Cette enquête montre une nette extension de la plage horaires destinée au shopping, puisque seulement 10 % font des achats de leur téléphone portable entre 6h et 9h du matin et 40 % de ceux qui dépensent le plus le font de leur tablette en fin de soirée après 21h.

Selon les résultats, 40% des Européens sondés qui achètent le plus sur internet, le font de préférence le soir de leur tablette et 27% de leur smartphone, entre 21h et minuit.

D’après DoubleTrader, 57% des propriétaires de smartphone s’en servent pour faire des activités en lien avec le programme qu’ils regardent et 59 % pour acheter un article dont ils ont vu la publicité.



Un chiffre qui progresse à 71% pour les possesseurs de tablette.

L’enquête montre qu’en France que spécifiquement 63% des possesseurs de tablettes font leurs achats en ligne entre 17h et minuit contre seulement 9% qui achètent sur leur téléphone mobile entre 18h et 21h.

Idem pour les plus dépensiers soit 38 %, ils achètent de leur tablette en fin de soirée soit, après 21h et 29 % des possesseurs de téléphone mobile le font entre 21h et minuit.

Tout en regardant la télévision, 47 % des français possesseurs de smartphones, l’utilise en même temps pour faire des activités liées au programme lui-même et 49% pour acheter un article qu’ils viennent de voir dans une publicité à la TV.

Un chiffre en plein essor qui grimpe à 62% pour les possesseurs de tablette français.

Un constat qui montre qu’avec l’arrivée d’internet et des achats en ligne, les consommateurs ont changé leur manière de faire leur shopping !

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Auchan va ouvrir un centre commercial en ligne

Ajouté le 04/04/2014 - Auteur : jazz


Auchan innove avec sa filiale immobilière « Immochan » qui se prépare à lancer un centre commercial en ligne dès octobre prochain.

La foncière d'Auchan innove en préparant une plateforme cross-canal qui hébergera sur le net les enseignes (non alimentaires) présentes dans ses centres commerciaux physiques.

Sur le nouveau lieu virtuel « E2C », c'est le nom de code du projet, les internautes auront accès à environ 80 centres commerciaux qu'Immochan compte en France, avec quelque 400 enseignes tels que Jules, Kiabi, Alinea, Decathlon, Boulanger…etc., dont 200 seulement disposent déjà d'une vitrine, voire d'un magasin sur la Toile.

Les clients ainsi pourront préparer leurs achats tranquillement de chez eux en prenant connaissance des promos et des animations en cours dans les centres commerciaux. Une fois leur commande terminée, ils la régleront en ligne et n’auront plus qu’à se rendre dans la boutique concernée, dans un point-relais du centre commercial ou encore, se faire livrer à domicile pour la retirer (service payant).



L’objectif d’Hervé Vanden Abeele, directeur e-centre commercial à Immochan est d’accroître de 5 à 10% le trafic en magasin et d’augmenter le chiffre d'affaires dans les centres commerciaux tout en fidélisant la clientèle qui, malgré le million de visiteurs par jour, a chuté de 0,4 % en 2013, pour un chiffre d'affaires qui a, lui, globalement progressé (hors hypermarchés) de 1,7 %.

Le directeur e-centre commercial d’ Immochan espère fédérer au moins à une centaine d'enseignes pour le lancement de son site en octobre, ainsi il sera le premier en France à lancer ce portail, ses concurrents ayant, plutôt pour l'instant développé des places de marché.

De plus, Immochan prévoit un programme d'investissement de 645 millions d'euros dans les trois ans à venir, dont près de 250 millions réservés pour les sites existants, toujours dans le but, là encore, de fidéliser ou de faire revenir une clientèle de plus en plus volage.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Le nombre de drives décolle en France

Ajouté le 01/04/2014 - Auteur : jazz


Selon une étude du cabinet Nielsen, le nombre de « Drives », 10 ans après sa première ouverture sur le territoire français, a dépassé le nombre d’hypermarchés.

On dénombre désormais 2031 "drives" contre 2022 hypermarchés. Ce constat marque un virage dans les habitudes de consommation des français qui préfèrent désormais, le "click & drive » – retrait des courses à un entrepôt dédié -, ou le "service drive" – retrait de son panier commandé en ligne à l'accueil de son magasin.

Cette nouvelle forme de distribution s’impose devant des commerces plus traditionnels comme l’hypermarché.

Malgré un modèle économique qui doit encore prouver sa rentabilité lorsqu'il s'agit de la formule "service" plus coûteuse en main d'œuvre, les distributeurs multiplient les ouvertures et se lancent dans une course effrénée à l’inauguration.

Au 25 mars, on attitrait au réseau E.Leclerc, la première place du secteur dans l’hexagone avec 462 "drives". La seconde place du marché avec 379 enseignes est attribuée à Intermarché. Sur la troisième marche du podium, on retrouve l’enseigne Carrefour qui dénombre 353 « drives ».



Le concept du drive est né à Marcq-en-Barœul au début des années 2000 avec l’ouverture du premier « chronodrive » par le groupe Auchan, pionnier du secteur, qui reste en retrait avec ces 162 drives, deux formes confondues.

Six mois avant cette étude de Nielsen, le magasine LSA Conso en décomptait bien plus - 2.707 dans l'hexagone - et indiquait que le rythme d’ouverture s’accroissait, avec 61 nouveaux drives mis en service par mois.

Le principal avantage du Drive est le gain de temps gagné par le consommateur qui est séduit de plus en plus par cette formule ; une autre étude publiée par le cabinet Kantar, évolue la part de marché des drives à 2,8% et estime qu’elle pourrait doubler d’ici 2015 pour atteindre entre 5 et 6%.

Face à cette expansion, le gouvernement, notamment Sylvia Pinel, la ministre de l'Artisanat, a décidé de réglementer leur ouverture en les restreignant aux mêmes contraintes d'aménagement commercial que les autres formes traditionnelles de distribution.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Leclerc rentrera à Paris par internet

Ajouté le 28/03/2014 - Auteur : jazz


Michel-Edouard Leclerc, invité du Club Business réalisé avec Euro Media France, a exprimé son soutien au pacte de responsabilité proposé par le président François Hollande et a évoqué son intention d'implanter son enseigne à Paris et dans les grandes villes.

En effet, Michel-Edouard Leclerc, compte bien se conforter dans sa politique de création d’emplois (2500 en 2014) en allégeant les charges des entreprises.

Utiliser cette baisse des coûts pour créer des emplois, c’est la politique adoptée par le PDG de Leclerc.

De plus, pour Edouard Leclerc, il va de paire pour relancer l’activité, de continuer à baisser les prix. 

Le concurrent Géant Casino prévoit lui aussi de baisser ses prix, tandis que Georges Plassat le PDG de Carrefour a du mal à trouver son positionnement, mais n’aura que le choix de suivre.

C’est la quatrième année de baisse effective du pouvoir d’achat des Français, il est donc nécessaire aux entreprises de lutter contre l’inflation.

Les gens n’ont de choix que de regarder leur porte monnaie et les entreprises qui marchent sont celles qui s’adaptent à leur marché.



Edouard Leclerc précise que l’économie française ne se relancera pas sur le dos des consommateurs, avec des hausses d’impôt et des hausses des prix.

Le PDG du groupe envisage aussi de remodeler ses magasins pour en faire des lieux de destinations.

Les achats en ligne seront aussi à l’honneur, avec la multiplication de l'arrivée de drives et de points relais dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille, Lille, avec des prix Leclerc comme référence.

Pour cela, il compte cette fois s’appuyer sur des services lié au déploiement d’internet comme le click-and-collect et livraison dans des zones de passage.

En parallèle, d’ autres moyens de livraisons sont à l’étude, comme la possibilité pour les consommateurs de repartir de leur travail avec leur panier de courses, qu’il leur aura été livré par Leclerc et acheté moins cher que chez les enseignes de centre-ville.

C’est par toutes ces stratégies de développement qu’Edouard Leclerc veut concurrencer Monoprix, Carrefour et Franprix à Paris.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Chronodrive et Auchan drive, dépassé par Leclerc

Ajouté le 25/03/2014 - Auteur : jazz


Ludovic Dupré, président fondateur de Chronodrive a donné naissance au premier drive de Marcq-en-Barœul en 2004.

Un deuxième a vu le jour à Croix en 2006, à côté de son actionnaire Auchan et le troisième à Nantes en 2007, en face du Leclerc de Pasacl Payraudeau, peut être une pas très bonne idée !

En effet, Pascal Payraudeau, responsable Leclerc Drive, a été le premier à s’inspirer de ce concept révolutionnaire à Toulouse, à mi-chemin entre le cybermarchand et l'hypermarché.

Ce qui lui a bien réussi, puisque les drives Leclerc ont généré environ 1,5 milliard d'euros, contre près d'un milliard pour les deux enseignes d'Auchan.

Après Leclerc qui s’est inspiré d'Auchan, presque toutes les autres enseignes se sont inspirées de ce concept pour se lancer dans la course au nombre.

Actuellement, on compte en France près de 3000 drives, contre 700 deux ans en arrière et de nouveaux projets de drives sont prévus pour se préparer à l'arrivée d'Amazon Fresh, qui propose la livraison à domicile de produits alimentaires dans certaines villes américaines.





Le Chronodrive propose la gratuité du service de préparation des commandes, ainsi que des prix et un panel d’environ 9000 produits d'hypermarché. Une différence avec le modèle de la livraison à domicile.

Les Chronodrives ont leurs propres entrepôts et sont de plus en plus souvent entourés de petits commerçants.

Le modèle doit tout de même continuer à évoluer et à générer plus d’achats explique le président, qui teste d’ailleurs un Chronovillage.

Le Chronodrive est rentable, précise l'enseigne, pour ses coûts d'exploitation moins onéreux que ceux d'un magasin (signalisation, caisses, publicités…) et un investissement initial moindre (2,5 millions d'euros en moyenne).

Chronodrive compte bien améliorer son concept et dix ouvertures sont attendues cette année, portant le total à soixante-seize.

D’autre part, Auchan compte bien garder ses deux enseignes et commence la chasse chez nos voisins Italiens avec un troisième Chronodrive prévu cette année.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

Carrefour utilise l'avis client sur son site web

Ajouté le 21/03/2014 - Auteur : jazz


David Schwarz, directeur e-commerce Carrefour a présenté lors du forum E-commerce One to One, la nouvelle version de son site. Une refonte qui vise à rattraper le retard, en plaçant le client et ses avis, au centre sa stratégie.

Depuis l’automne 2012, David Schwarz a pris les commandes de la division e-commerce chez Carrefour, avec l'intention de relancer la plateforme qui était en pleine recomposition.

La plateforme baptisée "SaaS Bazaarvoice" a pour but de regrouper les avis de ses clients en ligne, attestant de la satisfaction ou non sur un article ou un service.

Ces informations peuvent être redoutables comme label de confiance pour un site, car le client satisfait peut devenir un prescripteur actif et en attirer d'autres, via le bouche à oreille.

David Schwarz explique que sa décision a été poussée par la volonté d'influencer les consommateurs sur les canaux, ce qui est le principe de base.

L'autre objectif recherché, est de pouvoir analyser ces avis, pour mieux comprendre et répondre aux besoins des internautes en adaptant par la suite, l'offre produit.





Grâce à cet outil d'aide à l'e-réputation, l'avis client, permet aussi à Carrefour d’identifier les « crises » afin de les enrayer rapidement. Ainsi, les articles de marques qui ont parfois fait l’objet d’un mauvais buzz, ont pu être observés et comparés avec les retours d'autres distributeurs.

Les clients étaient déçus sur le produit lui-même, son emballage ou bien la qualité de service.

Le groupe Carrefour utilise aussi les messages des clients satisfaits, pour personnaliser son discours en les utilisant comme ambassadeurs.

Enfin, David Schwarz espère par la suite créer des communautés en ligne autour de passions ou de centres d'intérêt communs, comme la puériculture ou la gastronomie, qui sont « les plus évidents » selon lui.

Actuellement Carrefour comptabilise sur son site 35 000 avis clients et souhaite dépasser la centaine de millier rapidement.

Dans cet ensemble, 70% proviennent des e-mails envoyés à l'acheteur après la transaction, 20% proviennent des partenaires de Bazaarvoice et enfin 10% sont liés à des contributions spontanées.

Comparez les supermarchés en ligne et faites vos courses en ligne, chez Auchan, Carrefour, Houra, Monoprix et Simply market.

cliquez sur les coupons pour accéder aux promos
Quels supermarchés en ligne livrent dans votre ville / département ?
Les dossiers

Nouvel épisode dans le mouvement de concentration opéré en France, après Système U/Auchan, puis Intermarché/Casino, c’est au tour à nouveau au tour d’Auchan, mais cette fois-ci avec Metro.

En savoir +

Le pôle e-commerce de Casino croit de 24%, alors que la distribution alimentaire en France subit une nouvelle baisse d’environ 4%.

En savoir +

My Auchan

14/10/2014

Lancée il y a 3 ans, l’application mobile sur iPhone et Android baptisée « My Auchan », à déjà séduit près de 850.000 clients des 120 hypermarchés français.

En savoir +

Marre de la foule dans les supermarchés, emploi du temps surchargé, Toupargel est là pour vous !

En savoir +

La Direction Générale des Entreprises (DGE) du ministère de l'Economie a mené une étude avec l'institut CSA, pour comprendre et dresser un profil sociologique précis de ce nouveau type de distribution.

En savoir +

L’arrivée du e-commerce a poussé les boutiques traditionnelles à se renouveler afin de valoriser leurs points de vente.

En savoir +
> Voir toutes les dossiers